lundi 23 octobre 2017

Sept heure en automne (illustration du précédent)



La chenille du train perdue dans les prés noirs
       pousse du museau la nuit froide

Les petits saules
Les vaches somnolent
Le ruisseau fume un peu

La nuit grogne.

lundi 16 octobre 2017

Petits Poèmes de Poche



Quatre tout petits carrés,  quatre minuscules mystères : voici tout chaud sortis de l'atelier mes Petits Poèmes de Poche
D'un côté une guirlande d'aquarelles, de l'autre un poème sorti de ma plume... Ca ne sert à rien. C'est juste pour rêver. C'est à glisser dans la poche, à offrir, à s'offrir. 




A retrouver à l'Atelier, dans les salons où je vais en dédicace 

vendredi 13 octobre 2017

Au matin



Tends l’oreille
       c’est l’heure
Celle du silence nu
Et de la claire veille
Celle du temps jeté
Comme grain qu’on épand

C’est l’heure des moineaux
Et des battements d’aile

       C’est l’heure du chant
       C’est l’heure du vent
       C’est l’heure des mots

Oiseleur de chansons
Pêcheur
       de rime en rond
Apprête le filet
Tend tes rêts
Jette l’encre

(Tout ce qui va venir
Déjà, qui les affole...
Un pas
       les fera fuir)

Tu as si peu de temps
Si peu, pour qu’ils se posent
Pour qu’ils s’approchent et osent
Poser leur ombre
        sur ta main.


lundi 9 octobre 2017

Salle d'attente



Penser
ne sert à rien
Etre là
mais pas trop
Posé
comme un caillou
Stupide
de silence


L’appel viendra
Ne pas l’attendre


Murs sans mémoire
Jour sans demain
L’espoir
ferait trop mal

Se laisser traverser
par le bruit
par les heures
par les visages
                des damnés


L’appel viendra
bien assez tôt.

samedi 7 octobre 2017

Dits sous la mousse





 1

Je suis
Humide né de l’humide
Le suintant
Le luisant
Le mou

Éponge gorgée d’automne
  
2

Petit multiple
Ventre d’ivoire
Et pied ligneux
Nourri de terre et de brouillard

3

La terre
c’est le sol
La mousse
c’est le sol
L’écorce
c’est le sol

Je viens
C’est tout

4

Je pousse
Je danse
J’encercle
Je tisse
Broderie perlée
Dentelle blonde
En longs fils me défaisant
Sur le gros drap brun de l’automne
 
5

J’ai mis à mes joues
Le rouge des fêtes
Où l’on carillonne
Mais l’insecte qui me frôle
Meurt
Dit-on.

6

Oreille de judas et barbe de bouc
Oreille de lièvre ou de chardon
Tapi
J’écoute
Le temps qui s’égoutte
L’automne qui passe
Et vos pas
Sur le sentier

7

Dodu
Charnu
Aveugle
Je pousse ma tête chauve
Hors de la volve
J’éclos dans la boue froide
Dans le ventre des feuilles

8

Couleur de terre
Couleur de cerf
Ou de céruse

Couleur de plomb ou de pigeon
Vert-de-gris
Cyanosé
Blême

9

Terre d’ombre, améthyste
Voilé de nuages
Noir d’encre, blafard
Couleur de neige ou de citron
Ou bien d’un gris emprunté aux orages

10

Mordu, rongé, talé, meurtri
Sitôt jailli poussé des feuilles

La pluie me blesse
Je la bois

11

Fantôme pâle
Semé par mille
Petit caillou fragile
Livide sous la lune
J’ouvre le chemin
Qui retourne au néant.



(Dits sous la Mousse est le texte, non encore publié, qui accompagne le carnet dont je vous présente en images un aperçu. Ainsi souvent vont ensemble les mots et les images....)