dimanche 22 mars 2020

Mon jardin me manque...


Depuis une semaine, j'ai rejoint la maison familiale et mes parents. Le corona tout seul, ce n'est pas drôle. On bavarde, on travaille chacun de son côté, de temps en temps on se monte des cafés, on répartit les taches ménagères... C'est doux.

Le jardin de ma mère est tout beau dans le printemps. Mais, oserais-je le dire : j'y avais planté des pâquerettes il y a dix jours et depuis... mon jardin me manque !


14 commentaires:


  1. Une belle fleur j'aime aussi les jardins fleuris de la plupart des tulipes.

    RépondreSupprimer
  2. Let's keep hoping that we'll get through the worst and that a successful vaccine will appear. In the meantime, I do enjoy what you share with us.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. To share words and picture is a great pleasure for me, you know that, Bill.
      Take care.

      Supprimer
  3. Nous devons revoir toutes nos habitudes mais si la nature n'est pas loin de chez nous et qu'on peut sortir dans notre espace privé, c'est déjà pas mal. Elles sont belles ces pâquerettes. Bises alpines... de loin. Et si tu veux te changer les idées, chez moi, il y a Bluette qui mène le ba.l. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis les aventures et les humeurs de Bluette ! A bientôt sur ton blog, Dédé.

      Supprimer
  4. Je te comprends. Je t'ai posté de modestes fleurs. Courage, cela finira bien un jour...

    RépondreSupprimer
  5. Notre vie change, les changements ont un intérêt, remettre en question nos habitudes est enrichissant il me semble... Souhaitons que le meilleur ressorte de ce "drôle" de moment. Je t'embrasse, à bientôt Anne. brigitte

    RépondreSupprimer
  6. Désolée de te savoir malade, repose-toi bien, Anne.
    Le plus dur de ce confinement, pour moi, c'est de ne plus pouvoir rendre visite à ma mère.

    RépondreSupprimer
  7. Cette complicité me manque tant, cette tendresse partagée, le jardin de famille, tout cela disparu...
    Prenez soin de vous

    RépondreSupprimer
  8. Tous mes vœux de rétablissement ! Courage et vous avez bien eu raison de ne pas rester seule puisque vous pouviez le faire. Les pâquerettes vous attendront sagement, j'en suis sûre.
    A très vite.

    RépondreSupprimer
  9. Oh Anne, j'espère que tu te remettras vite et parfaitement. Seule ce n'est pas drôle du tout; il pleut aujourd'hui mais je t'envoie des bouquets de fleurs de lavande.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  10. En cette période on ressent d'étranges manques...Une manière peut-être de les savourer quand ils s'effaceront

    RépondreSupprimer